News

La Chine gagne en trois sets contre la Suisse

 
Pour leur deuxième match
de ces 29
ème Montreux Volley Masters, les Suissesses affrontaient
l’équipe de Chine, triple vainqueur (2003, 2007, 2010) du tournoi de Montreux.


Du coté helvétique, les
consignes étaient claires ; prendre du risque au service pour empêcher Ting
Zhu (43 points en deux matchs) et ses coéquipières d’attaquer dans les
meilleures conditions. Essayé, pas pu, les numéros 5 mondiales très solides en
réception et impressionnants au service anéantissaient tout espoir suisse en s’imposant
25-16.


Au deuxième set, Timo
Luppuner décidait de changé quelque peu sa composition de départ en lançant
dans le bain Sarah Van Rooij à la place de Laura Unternährer. Ce coaching s’est
avéré payant., plus tranchantes à l’attaque, les Helvétiques prenaient le large
en début de set menant 4-8 au premier temps mort technique. Touchées dans leur
orgueil, les filles de Ping Lang accéléraient le jeu en se montrant intraitable
au bloc et virer en tête (20-15). Dans une ambiance de feu et emmenée par Van
Rooij inarrêtable (8 points le deuxième set), les suissesses recollaient à
22-22 pour finalement s’incliner 25-22.  


Dans le dernier set, les
Chinoises démontraient à nouveau leur classe mondiale. Tandis que Liu Xiatong
et Zeng Chunlei s’occupaient de terminer tous les points chinois, la Suisse prenait
à nouveau l’eau en réception. Gérant leur avantage, les numéros 5 mondiales
finissaient pas s’imposer 25-13 et gagner logiquement le match trois sets à
zéro.


Sarah Van Rooij auteur de
12 points du côté helvétique pense que le tournant s’est joué en fin de
deuxième set. « Elles étaient très fortes et hautes mais au deuxième set
nous jouions très bien. Malheureusement nous n’avons pas su concrétiser les
occasions ». Pour un de ses premiers matchs avec l’équipe nationale elle
nous livre ses impressions. « Cela s’est plutôt bien passé pour moi
aujourd’hui. Nous sommes très soudées dans l’équipe, tout le monde s’encourage
mutuellement à chaque point. Contre la Russie nous n’aurons rien à perdre. Nous
allons analyser leur jeu et tout donner vendredi». Du côté asiatique, avec six
points en trois matchs, les Chinoises doivent attendre de voir les résultats
des derniers matchs du groupe pour confirmer leur place en demi-finale. 

{{item.LocalShortDate}}