News

Rendez-vous en septembre

 
Montreux, le 8 décembre 2017 - La crème de la crème du volley international retourne à Montreux du 4 au 9 septembre.

Dans le monde ultra compétitif du sport d’élite, qui réclame toujours plus de moyens financiers, le Montreux Volley Masters fait figure d’exception. Depuis plus de 30 ans, ce tournoi réussit le tour de force de réunir quelques unes des meilleures équipes du monde alors même que pour elles, la victoire à tout prix n’est pas prioritaire. « A Montreux, elles viennent avant tout pour jouer », se plait toujours à relever Georges-André Carrel, président du comité stratégique de la manifestation.

Mais pour les organisateurs du Montreux Volley Masters, ce n’est pas simple de garder le cap. La décision de la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB) de créer une Ligue mondiale féminine dès 2018 leur a posé de gros problèmes, allant même jusqu’à remettre en question l’existence du tournoi. Les dates de la future Ligue mondiale vont en effet s’étaler de mai à juillet, condamnant le MVM soit à disparaître, soit à être déplacé dans l’année. C’est heureusement la deuxième solution qui a prévalu. L’édition 2018, la 33e, aura donc lieu du mardi 4 au dimanche 9 septembre.

Pour la FIVB, le Montreux Volley Masters reste un rendez-vous qui compte. Pour preuve, dans un premier temps, elle a proposé aux organisateurs de devenir étape de la Ligue Mondiale. Une idée alléchante, mais qui s’est révélée être irréaliste tant d’un point de vue financier que des infrastructures. L’autre alternative était de conserver le tournoi sous sa forme actuelle et d’en déplacer les dates dans un calendrier déjà très chargé. En accord avec la FIVB, une fenêtre s’est ouverte sur la première semaine de septembre. Une période intéressante puisque le MVM pourra faire office de préparation pour les championnats du monde qui commenceront le 29 septembre au Japon.

Les premiers contacts donnent à penser que l’édition 2018 sera encore une fois de haut niveau puisque le Brésil, vainqueur en 2017, a d’ores et déjà annoncé sa participation. Le Canada, la République Dominicaine, les Pays-Bas et la Turquie ont clairement manifesté leur envie tandis que l’Italie, l’Allemagne et le Pérou sont également intéressés. L’équipe de Suisse sera évidemment présente. Au total, une vingtaine de pays ont été approchés et les organisateurs espèrent des réponses positives d’équipes d’Europe de l’est et d’Asie.

Puisqu’on parle des organisateurs, l’édition 2018 sera aussi marquée par l’arrivée d’un nouveau président à la tête du comité directeur. Après trois ans, Dominique Traversini a décidé de passer la main et c’est François Pochon qui va lui succéder. Agé de 51 ans, M. Pochon est sous-directeur à la BCV de Montreux. Il connaît bien le monde du sport pour avoir, en plus de ses études en économie, obtenu un diplôme de maître d’éducation physique à l’université de Lausanne et de manager du sport à l’IDHEAP. Et c’est un familier du volleyball puisqu’il a travaillé à la FIVB et a été successivement joueur, arbitre et entraîneur au LUC, à Ecublens, Volero Zurich et Tornado Adliswil.

{{item.LocalShortDate}}